Le projet


L'atelier "Les mystères de la lévitation" a pour but d'augmenter l'attrait des étudiants pour la physique, en leur présentant des expériences amusantes et étonnantes sur le thème de la lévitation. Il est né du succès de l'activité organisée annuellement par le pôle Q-MAT (Physique des Matériaux, unité de recherche CESAM) de l'Université de Liège à l'occasion de la Journée Enseignement Secondaire. Les démonstrations sont réalisées gratuitement dans les établissements scolaires intéressés, dans le souci d'en faciliter l'organisation pour les professeurs de sciences en leur épargnant à la fois les problèmes de logistique et de matériel.

Le thème de la lévitation possède un énorme potentiel pédagogique à plusieurs égards. Tout d’abord, ce sujet stimule l’imagination de l’Homme depuis l’Antiquité, car pouvoir s’affranchir de la gravité a de tous temps constitué un rêve. Voir des objets flotter dans les airs exerce un pouvoir de fascination important, peu importe l’âge et le niveau de connaissances scientifiques, ce qui en fait une thématique idéale pour amener le grand public à s’intéresser à la physique. Ensuite, la lévitation d’un corps peut être obtenue d’une multitude de manières et offre donc la possibilité de réaliser des expériences faisant chacune appel à une branche différente de la physique : électromagnétisme, fluides, matériaux, ondes...

Qui sommes-nous?


Le projet est développé par Jérémy Brisbois, diplômé docteur en physique de l'Université de Liège en 2017. Il bénéficie d'une bourse de spécialisation en communication et vulgarisation scientifiques du Fonds Wernaers (FRS-FNRS), qui lui permet de se consacrer à temps partiel à la diffusion des sciences, et notamment à la mise en place d'un atelier itinérant sur la thématique de la lévitation.

Nos soutiens


Le projet bénéficie du soutien financier du Fonds Wernaers (FRS-FNRS) via une bourse de spécialisation en communication et vulgarisation scientifiques d'une durée d'un an. Par ailleurs, une aide technique et une partie du matériel est fournie par le groupe de Physique Expérimentale des Matériaux Nanostructurés (Département de Physique, Université de Liège). Le contenu de l'atelier bénéficie des conseils de l'ASBL Science & Culture et de Réjouisciences (ULiège), qui s'occupe également de la promotion du projet.